Accueil

ALERTE A L’EOLIEN DANS LE CIEL DE CORDES.

 

Non aux flashs lumineux dans le Ciel de Cordes!
Non aux géants d’acier en surplomb des collines!
Non aux vrombissements incessants dans nos jardins!
Non aux infrasons insidieux dans nos maisons!
Non aux terrassements, à l’artificialisation des sols!
Non à la déforestation, à la perte du vivant!

Les paysages caractéristiques du Cordais sont menacés de disparaitre derrière des forêts de pylônes gigantesques omniprésents par le vrombissement des machines et le clignotement incessant de leurs signaux.

Le coup de semonce a été donné par le maire de Milhars, qui, incité par les injonctions préfectorales et des subventions alléchantes, a pu faire voter un projet de parc éolien surplombant hameaux et villages à des km à la ronde.

Pourquoi nous alarmer ?
– Parce qu’une grande partie de l’opinion publique cautionne encore l’éolien industriel au nom de la transition énergétique, une énergie présentée à tort comme l’Alternative au nucléaire, renouvelable donc verte, alors que sa productivité reste dérisoire depuis vingt ans et que ses impacts écologiques sont dévastateurs.
– Parce que, depuis la suppression des ZDE (zones de développement éolien) l’ensemble du territoire français se trouve arbitrairement ouvert à l’éventualité de l’Eolien.
– Parce que des mesures de régresion du droit ont été prises récemment pour accélérer son implantation (cf. Commission Lecornu février 2018)
– Parce que l’Etat encourage et favorise un marché international très lucratif au détriment des consommateurs, qui paient en fin de compte l’investissement couteux de ces machines et de ces infrastructures. (taxe CSPE)
– Parce que des promoteurs tout-puissants devenus richissimes, exercent un lobbying manipulateur sur les municipalités et les propriétaires les plus démunis.
– Parce que leurs études d’impact souvent truquées prévalent sur les mises en garde des organismes de sauvegarde et qu’il est d’autant plus difficile de les contredire au moment de l’enquête publique.

C’est ainsi que n’importe quel Grand Site peut maintenant faire l’objet de leur prédation : comme le Mont-Saint-Michel, Vézelay, Carcassonne, le Lubéron, sans oublier les littoraux et les îles etc. à moins que le vent ne le permette, mais il le fait toujours car iI leur suffit d’augmenter la hauteur des mâts!!!

Seule une forte résistance des populations locales peut encore faire barrage à de tels projets industriels inadaptés aux territoires ruraux, humainement et écologiquement scandaleux. Exprimons ouvertement notre volonté de préserver la nuit et le silence dans le ciel du Cordais , de pouvoir encore y contempler librement les horizons sinueux des collines et d’en admirer les richesses.

Luttons avant qu’il ne soit trop tard !

Affirmons clairement notre refus .

 

Contactez-nous en cliquant ici
SLCC « Sauvons Le Ciel de Cordes »
Aussevaysse 81170 Milhars
tel : 05 63 45 20 42

Adhérez à l’Association en cliquant ici